Témoignages

Dans cette section, les riverains qui seraient impactées par le projet témoignent de leurs craintes, à titre personnel. Parce qu’il est facile d’approuver une mesure, quelle qu’elle soit, tant qu’elle ne cause des désagréments qu’à un groupe indéfini éloigné de soi. Dans ces témoignages, peut-être reconnaîtrez-vous des collègues, des amis. Dans les photos, des paysages que vous avez déjà admirés au cours de vos promenades.

Nous espérons que ces éléments vous conduiront à vous interroger plus avant sur les bienfaits réels et les risques associés au projet éolien qui se dessine à Acigné.

[Si vous êtes impactés par le projet et souhaitez vous aussi nous soumettre votre témoignage, vous pouvez le faire en nous contactant via ventscontraires35@gmail.com.]

 

Témoignage 1: Monsieur et Madame N., un enfant (Acigné)

Nous habitons à Acigné, dans le lieu-dit Le Chesnais, depuis 2009. Nous avons quitté le centre-ville de Rennes pour nous installer à la campagne, dans un lieu calme proche de la nature. Nous avons immédiatement été séduits par Acigné, qui à nos yeux présentait une alliance réussie entre une urbanisation maîtrisée et des espaces verts préservés. Et puis il y a la vue depuis la maison pour laquelle nous avions eu un coup de cœur, évidemment.
Nos craintes concernant le projet éolien : elles sont liées au bruit que nous risquons d’entendre dans notre maison et dans notre jardin, situés à moins d’un kilomètre du lieu d’implantation envisagé. Nous nous sommes déplacés sur le site des Douves des Epinettes (Martigné-Ferchaud), qui regroupe plusieurs éoliennes similaires à celles qui seraient implantées à proximité de notre maison. Nous nous sommes placés à 500m, à 1km, à 1,5 km des turbines. Nous craignons maintenant de devoir vivre avec un bruit similaire, de jour comme de nuit, dans nos oreilles.

cropped-panosans.png

Témoignage 2: Monsieur et Madame H., un enfant (Acigné)

Nous habitons le lieu dit Le Chesnais à Acigné depuis 2008, nous y vivons paisiblement avec notre enfant. Nous apprécions particulièrement le calme de la campagne ainsi que la vue de notre jardin sur la forêt.
Nous sommes très préoccupés par ce projet privé d’implantation d’éoliennes de 135 mètres de haut, qui serait situé à moins d’un kilomètre de notre maison. Nous craignons de subir les nuisances sonores de jour comme de nuit ainsi que d’autres troubles sur notre santé liés aux infrasons (maux de tête, vertiges, acouphènes..).
Nous refusons de voir notre santé sacrifiée pour le bénéfice financier des promoteurs éoliens!
v_a_tmg

Témoignage 3: Monsieur et Madame G., retraités (Thorigné-Fouillard)

Nous sommes retraités et habitons  « La croix des bourgeons » un hameau verdoyant de Thorigné-Fouillard, situé entre 500 et 1000 m des futures machines. Nous avons entendu des témoignages de l’impact sur la santé de ces aérogénérateurs industriels.

Dans un rayon allant jusqu’à 1,5 km, nous craignons pour notre santé : insomnies, acouphènes, nausées, vertiges, maux de tête … sont classiques et touchent d’abord les jeunes enfants et les personnes âgées : c’est le « syndrome éolien ». Tous ces troubles sont passés sous silence  lorsque  que le promoteur éolien monte son projet en douce. Nous refusons de sacrifier notre bien-être  dans le but d’enrichir un privé.

Nous nous interrogeons par rapport aux promeneurs que nous voyons passer tous les jours (marcheurs, cavaliers, cyclistes) qui vont se rendent en forêt pour se ressourcer et se détendre.

La forêt NATURA 2000 fait partie du patrimoine commun ; c’est un atout pour notre commune d’avoir ces « poumons verts » à proximité de nos habitations. Ne gâchez pas la nature.

Témoignage 4: Monsieur et Madame T. (Acigné)

Nous nous sommes endettés sur 30 ans pour acheter notre maison. Si pour une raison quelconque (mutation, maladie…) nous nous retrouvons dans l’obligation de déménager, nous pouvons dès à présent craindre une perte de valeur de 15 à 20% en raison de l’existence du projet de parc éolien à moins de 800 mètres, que nous sommes tenus de signaler.
Il faut bien noter que tous les habitants dont les maisons se situent à moins de 2 km du parc éolien sont concernés dès à présent par cette perte de valeur immobilière. Un acquéreur qui ne serait pas informé de l’existence possible d’éoliennes à proximité du logement pourrait se retourner contre le vendeur. Vous imaginez aisément quel impact cela peut avoir sur un projet de vie !